• Facebook Clean
  • Twitter Clean

 

Duration of the residence KOOSHK(Iran) 

works overview

    Firstly, I would like to thank kooshk for the opportunity to present this residence to me, which gave me a chance to learn more about Iran and to create and exchange. In my eyes, Iran is a young and dynamic country. People are enthusiastic and full of yearning for a better life. After the stay, I went to many cities. The natural beauty of Iran is appreciated. It makes me love the land even more.

 

    For the three paintings that were created this time, I want to tell you about the three small points that I have to use because these three paintings are based on these feelings.

I watched President Rohan’s speech on TV during my stay. I was attracted by the flowers on the green tablecloth. In China, such flowers are placed on the red tablecloth to create a nice and warm atmosphere. I think that the flowers cover the plant's thirst for procreation, after its beauty. But people use it to decorate power to make it look beautiful. That reminds me of Paul Veyne's book Sexe et pouvoir à Rome. So, I feel the connection between the flowers, the desire, the decoration, the power, what seems to be the violence.

On the morning of August 16, 2017, I went to the Iran–Iraq War memorial hall and saw a few fine works of art. The one that struck me most was this one, he hangs from the ceiling with the stainless-steel nameplate of the soldier killed in the war. It was dazzling and like the lights flashing on the Eiffel Tower.  The museum is filled with lights and sound effects, which is to celebrate the victory of war and the bravery of soldiers. And on the same afternoon I went to visit the tomb of Khomeini. I saw a quiet cemetery next to me. Many of them were soldiers killed in the Iran-Iraq war. It seems to me that it's like being in two worlds in a day. One is the world of the ideological world that is built, and the other is the real silent world. When I saw pictures of soldiers on the battlefield, I was always trying to figure out what they were doing to get to where they fell. Maybe it's too early to answer the question. Perhaps it is only when the dust of real life covers history that people truly want to know the answer to history.

    During the time in Tehran, I was immersed in the local people's life, going to the same bakery every day and the vegetable shop, talking to passersby, and I pass an old man who put a bathroom scale in the front and made a living from it in front of the hospital door every day and so on, which is a kind of ordinary living. The atmosphere of confrontation between the Iranian navy and American forces in the Persian Gulf is not to be felt.

    I think for every country or every society, it has been experiencing a lot of profound social events in recent decades. In my view of a society, its existence and development are created by the choice of its people. Even if you love it or hate it. Because the reality that exists today illustrates all of this. It's like our life is our own choice. In a sense, our unconscious passive acceptance of life that is also a choice.

    I paint my emotions in shapes, strokes and colors. In this case, I focused on the formation of the foundation of my painting. But for the details I think I should leave it to the viewers to watch. Instead of listening to my endless interpretation. After all, painting is used instead of listening. During a brief month in residence, I had a deeper understanding of the subjects I was focusing on. And I've collected a lot of material and I've got a lot of new creative ideas, which are going to be part of my future work.

                                                                                                                                                                                                                                        LU Hang   

3  Sept   2017

 

 

FR

 

               Tout d'abord, je voudrais remercier kooshk de m'avoir offert cette opportunité de rester ici, donc je peux apprendre davantage sur l'Iran pour créer et communiquer. À mes yeux, l'Iran est un pays jeune et très dynamique, où les gens sont très chaleureux et pleins d'envie d'une vie meilleure. Une fois la résidence terminée, je suis allé beaucoup de villes, où j'ai apprécié le magnifique paysage naturel de l'Iran, qui me fait aimer ce terrain.

 

               Pour ce séjour, j'ai créé 3 peintures à l'huile, et je voudrais raconter les 3 petits points correspondants, car ces 3 peintures sont produites autour de ces sentiments.

 

               Pendant le séjour, j'ai vu le discours de succession du président Rubane à la télévision. J'ai été attiré par les fleurs mises sur la nappe verte. En Chine, de telles fleurs sont généralement placées sur une nappe rouge, pour créer une atmosphère magnifique et chaleureuse. Je pense que pour les fleurs, derrière la beauté, elles cachent le désir de fertilité de la plante, et les gens les utilisent pour décorer le pouvoir de les rendre plus belles. Cela me rappelle le livre de Paul Veyne Sexe et pouvoir à Rome. Par cela, je sens que les contacts entre les fleurs, le désir, la décoration, le pouvoir et la violence.

 

               Dans la matinée du 16 août 2017, je suis allé au mémorial de la guerre Iran-Irak et j'ai vu quelques pièces de bonnes œuvres d'art, la plus choquante, c’est la marque en acier inoxydable des soldats iraniens tués dans la guerre Iran-Irak qui a été étroitement accrochée au plafond, elle est très éblouissante à distance, comme les lumières clignotantes à l’heure sur la Tour Eiffel. Le musée est rempli d'une variété de lumières et de sons, afin de louer la victoire de la guerre et les héros des soldats. Dans le même après-midi, je suis allé au tombeau de Khomeiny pour visiter. J'ai vu le cimetière tranquille à côté de l'interminable. Parmi eux, de nombreux soldats ont été tués dans la guerre Iran-Irak.

 

               Pour moi, c'est comme en une journée dans deux mondes. L'un est le monde créé par l'idéologie bruyante, l'autre est le monde de véritable silence. Quand j'ai vu les images de l'épave des soldats sur le champ de bataille, j'ai toujours voulu comprendre ce qu'ils étaient venus où ils étaient tombés. Il est peut-être trop tôt pour répondre à cette question maintenant. Après l’histoire est couverte par les poussières de la vie réelle, les gens peuvent vraiment connaître la réponse de l'histoire.

 

               Lors de mon séjour à Téhéran, je suis toujours immergé dans la vie des gens locaux, chaque jour, je suis allé à la même boulangerie, le même magasin de légumes et je parle avec les passants. Il y a toujours un vieil homme qui est accroupis devant l'hôpital avec une la pèse-personne mise en avant pour gagner sa vie, c'est une vie ordinaire, on ne peut pas ressentir l'atmosphère de confrontation militaire américaine dans la marine iranienne du golfe.

 

               Au cours des dernières décennies, pour chaque pays ou chaque société, elle a connu de nombreux événements sociaux avec de grande envergure. À mon avis, l’existence et le développement d’une société est choisi et créé par son propre peuple, que vous l'aimiez ou que vous la détestez. La réalité de son existence aujourd'hui illustre tout cela. C'est comme si notre vie est le résultat de notre choix. En un sens, l’acceptation passive et inconsciente de la vie est également un choix.

 

               Dans l'image, j'ai mis mes émotions en forme, traits et couleurs. Par la présente, je me concentrerai sur les détails de la peinture derrière la formation. Cependant, pour les détails, je pense qu’il faut les laisser au public, plutôt que m'écouter dans l'interprétation, après tout, la peinture est utilisée pour voir, plutôt que pour écouter. Dans un court mois de séjour, j'ai une compréhension plus profonde du sujet qui m'intéresse, j'ai recueilli beaucoup de matériel, produit beaucoup de nouvelles inspirations créatives, qui feront partie de mes travaux futurs.

 

伊朗KOOSHK驻留期间作品概述

    首先我要感谢kooshk为我与像我提供这次驻留的机会。以使我有机会深入的了解伊朗并进行创作,交流 。在我眼中伊朗是一个年轻的且很有活力的国家,人们热情并且充满对美好生活的向往。在驻留结束后,我去了格什姆岛,阿巴斯港,舍拉子与伊斯法汗。领略了伊朗壮丽的自然风光。这更加让我喜爱这片土地。

    对于我在这次驻留创作的3张画,我想讲述与之对应的3个小点,因为我的3张油画便是围绕着这些感受为基础产生的。

    在驻留期间,我在电视里看到鲁哈尼总统继任演讲。我被那摆放在会场里绿色桌布上的鲜花所吸引。在中国,这样的鲜花是被摆放在红色的桌布上用营造美好的,热烈的气氛。我想对于花,在它的美丽之后掩盖着植物对生育的渴望,而人们则用它来装饰权力,使它看起来变得美丽。这让我想到 保罗•韦纳(Paul Veyne) 的 《 罗马的权力与性 》(《 Sexe et pouvoir à Rome 》)。由此我感觉到花,欲望,装饰,权力,之间似乎有着什么暴力的联系。

    在2017年8月16日上午,我去了两伊战争纪念馆,看到了几件很好的艺术品,最使我震撼的是这一件,他是用战争中阵亡的伊朗士兵的不锈钢名牌紧密地悬挂在天花板上,远看很炫目,如埃菲尔铁塔整点时候闪烁的彩灯。在这个博物馆中充斥着各种灯光与音效,以此歌颂战争的胜利与士兵的英勇。而在同一天下午我去霍梅尼墓参观。看到了旁边一望无际的安静的墓地。其中有很多是两伊战争中阵亡的士兵。

    对我来说这如同在一天中身处于两个世界。一个是被营造的喧闹的意识形态的世界,另一个是真实沉默的世界。当我看到战场上士兵的残骸的照片时,我总想弄清楚他们自己是为了什么来到了他们倒下的地方。也许现在回答这个问题还为时尚早吧。也许只有当现实生活的灰尘将历史覆盖后,人们才真心想知道历史的答案。

    在德黑兰的时间里我沉浸在当地人的生活中,每天去同样的面包店,蔬菜店,与路人交谈,每天经过那个蹲在医院门前,前面放一个体重秤并以此为生的老人等等,这是一种平凡的生活,丝毫感受不到新闻里在波斯湾伊朗海军与美军的对峙的气氛。我想每个国家在近几十年中都经历了很多影响深远的的社会事件。在我看来一个社会,它的存在与发展是身处与它的人们自己的选择的,缔造的。即便你是爱它或是恨它。因为它今天存在的现实就说明了这一切。这就如我们的生活就是我们自己的选择一样。某种意义上我们无意识的被动接受的生活也是一种选择。

    我在画中将我的情感用形状,笔触与颜色表达出来。在此我重点把我绘画背后的形成基础进行了详细的表述。但对于细节我想应该留给观者去观看。而不是听我无尽的阐释,毕竟绘画是用来看的而不是用来听的。在短暂的一个月驻留期间,我对我所关注的主题有了更深层次的理解。并且收集了很多素材,产生了很多新的创作灵感,他们将成为我未来工作的一部分。

 

 

                                                                                                                                                                                                                        路 航     

2017年9月3日 北京

NEW​

http://kooshkresidency.com/news/open-studio-iran-china-exchange-program/

http://kooshkresidency.com/resident/lu-hang/