Spectre

Avec “Au Cœur des Ténèbres” de Joseph Conrad, ces personnes croient fermement au néant, et expriment une “ intention personnelle”. A leurs yeux, il n’y a que trois types de personnes dans ce monde : l’esclave, l’ennemie et le mort.

Ils s’abaissent au plaisir, ils tuent et incendient, ils détruisent toutes les valeurs. Ils n’ont pas de crainte, mais de la haine au fond du cœur, et luttent contre le gouvernement autocratique non pas pour la justice ou la fraternité, mais pour le plaisir de la destruction. Faire la guerre est aussi pour eux une solution de facilité face à l’ennui. Ils lancent la “Révolution”, parce qu’ils ont besoin d’une excuse Ils promettent de présenter au public un raccourci vers le paradis, mais la réalité est d’ouvrir la porte vers l’enfer. 

Ces gens se rassemblent, et créent les “nouveaux soldats” dont ils ont besoin. Ils sont passés de Robespierre à Trotski. Ce sont eux qui sont allés en Chine pour faire entrer le Japon dans l’Armée rouge ; et puis ils se sont dirigé vers le sud et ils sont devenu Golbut. Ce sont eux qui écrivent secrètement une autre histoire de la barbarie, de la stupidité et de la cruauté de l’humaine.

Dostoïevski cite l’Evangile de St.Luc, pour affirmer que les démons sont sortis du corps de l’homme pour entrer dans le corps des cochons. Les cochons se jetèrent à mort dans le lac tandis que les hommes sont libérés. Mais est-ce que la situation est si simple ? À mon avis, les fantômes ne sont jamais partis, ils se cachent juste entre nous. Dans cette période post-epidémique, la fluctuation économique est une réalité, et depuis longtemps il me semble que ces démons sont réapparus et commencent à former leur “nouveau soldat” dans l’ombre.